Biographie

  • Qui est Daniel Arzola?

    Daniel Arzola est un jeune dessinateur vénézuélien de vingt sept ans particulièrement engagé pour les droits LGBT (lesbienne, gay, bi, trans).

  • Son travail
    Daniel Arzola
    Photo Université Amherst Massachusetts

    Dès l’âge de 18 ans, le jeune artiste commence son blog « Arzola D » en 2007 où il rassemble ses écrits (poésies, nouvelles, essais) et ses photos et illustrations (en espagnol).

    Puis en 2013 il crée la campagne « No soy tu chistes », « I’m not a joke », qui signifie en français:
    « Je ne suis pas un objet de plaisanterie »
    et que nous traduirons sur ce site par « Je ne suis pas une blague »* :

    « c’est l’art contre l’homophobie » selon les mots de l’artiste.

  • Qu’est ce qu’un artiviste  ?

    Le mot « artiviste » est un néologisme qui associe le mot « artiste » et l’ « activiste ».
    L’artivisme est un mouvement artistique prônant la conscientisation politique à travers l’art.

  • Première campagne, premier buzz

    Les media internationaux parlent alors de Daniel Arzola et commencent à faire connaître son travail.

    Très vite la campagne devient virale et touche le monde entier en quelques mois.

    Des personnalités comme Madonna expriment publiquement leur soutien à son travail :

     » this art is no joke i love this @Arzola_d  » –  @Madonna 8 oct. 2013

    Aujourd’hui la campagne comprend plusieurs dizaines de posters qui contribuent à la lutte pour l’égalité des droits, le mariage pour tous et pour d’autres sujets sociétaux.

  • Un artiste expatrié
    L'amour devrait être légal
    L’amour devrait être légal

    Suite à son engagement contre l’homophobie, Daniel Arzola a été victime de nombreuses insultes et menaces de mort au Venezuela.
    C’est pourquoi il a été contraint de partir de son pays et de quitter sa famille et ses proches.

    Aujourd’hui Daniel Arzola vit à Buenos Aires en Argentine où il continue de créer.

    Tout au long de ce site, nous allons vous proposer de découvrir les œuvres de Daniel Arzola.

Sources :
– tout d’abord le Profil Linkedin de Daniel Arzola (en anglais)
– ainsi que sa Page Wikipedia (en espagnol)
– et l’Article de Out.com : Venezuelan Artist Daniel Arzola Strengthens LGBT Identity Through ‘Artivism’ (en anglais)
– ainsi que différents articles sur l’artivisme

Les sites de l’artiste

« Digital native », Daniel Arzola utilise Internet dès son adolescence pour s’exprimer et diffuser ses idées. Sa langue natale est l’espagnol mais très vite il traduit son travail en anglais pour le rendre accessible à tous.

  • A 18 ans, il créait son blog ArzolaD où il publie ses poésies, ses nouvelles, ses essais ainsi que toutes ses photos et illustrations en espagnol.
  • En avril 2009 il créait son compte Twitter personnel : @Arzola_d où il publie essentiellement en espagnol.
    Il possède également une page Facebook 
    et un compte Instagram : arzola_d/
  • En 2013, il a 24 ans quand il lance sa campagne « Je ne suis pas une blague »
    la campagne est relayée sur des pages dédiées sur les réseaux sociaux
    avec sa page FacebookNo Soy Tu Chiste
    ainsi que sur son compte Twitter : @nosoytuchiste

    Compte Tumblr de Daniel Arzola
    Compte Tumblr de Daniel Arzola
  • La campagne devient très rapidement virale, la même année, il créait aussi un compte Tumblr pour relayer son travail aussi bien en espagnol qu’en anglais.
  • Depuis août 2016, il a aussi un site francophonedanielarzola.net créé avec l’accord de l’artiste.
  • En février 2017, lancement de la page Facebook Icône Facebook
    et du compte Twitter Icône Twitterliés au site francophone.
  • Début mars 2017, lancement du compte Instragram instragram

 

Revue de presse, revue de web

 

Revue de presse, revue de web 2017
  • Artivism ile Sınırları Aşan Sanatçı Daniel Arzola
    Daniel Arzola, un Artiviste parmi les artistes transnationaux (traduction du turc)

    Ne me tue pas parce que je ne suis pas comme toi.


    Article de Mor Çeviri, publié le 16 janvier  2017 sur le site de http://morbattaniye.com

  • Daniel Arzola discusses intersection of art and activism at NUCHR event
    Daniel Arzola discute de l’intersection entre l’art et l’activisme à l’événement de l’université The Northwestern Communauté pour les droits humains.
    (traduction de l’anglais)

     Traduction d’extraits :
    « L’artiste et activiste Daniel Arzola dit que le monde a besoin « de plus d’artistes et de moins de martyres ». »L’activisme fait appel à votre raison, mais l’artivisme fait appel à votre émotion parce que toutes les personnes parlent la même langue en terme de sentiments »

    « Arzola a dit que dessiner était la seule façon qu’il avait trouvé pour communiquer »

    Article de Madeleine Fernando, publié le 16 janvier  2017 sur le site du quotidien dailynorthwestern.com

Revue de presse, revue de web 2016
  • ‘Artivist’ Daniel Arzola Makes Space For LGBT Communities
    L’artiviste Daniel Arzola donne de l’espace à la communauté LGBT
    (traduction de l’anglais)Traduction d’un extrait :
    « J’avais  des professeurs qui étaient tellement homophobes qu’ils me disaient ‘non tu ne peux pas faire ça car être homosexuel c’est une maladie mentale’.
    Or je dis toujours ce que j’ai à dire aussi j’ai répondu au professeur ‘non je ne suis pas malade, vous êtes un professeur vous n’êtes pas supposé me parler comme ça. Enseignez-moi, ne me jugez pas.’ « Article de Eva Recinos, publié le 24 mars 2016 sur le site https://theestablishment.co
Revue de presse, revue de web 2015
  • Eu não sou uma piada
    Je ne suis pas une blague
    (traduction de l’espagnol)
* Note: dans ce site et avec l'accord de l'artiste nous avons choisi de traduire "I'm not a joke" par "Je ne suis pas une blague".

Save